Trace d'une tortue verte sur Marie Galante

Suivi des pontes, bilan de la saison 2015 !

Depuis 1999, les partenaires et bénévoles du RTMG participent aux suivis des activités de ponte des femelles de tortues marines.

Ces suivis réalisés au cours de la saison de ponte des tortues marines, s’étalant de début mars à fin octobre, permettent d’identifier les zones de ponte, les espèces présentes et d’évaluer leur abondance.

Pour ce faire, deux protocoles ont été élaborés :

1 : Le dénombrement des femelles en pontes

Ce suivi consiste à repérer de nuit des femelles en activité de ponte. Réalisé par des personnes disposant d’autorisations administratives au titre des espèces protégées, il permet l’observation directe des tortues en ponte. A cette occasion, des mesures et marquage des individus à l’aide de bagues métalliques à numéro unique sont opérées.

2 : Le comptage des activités (traces, nids) des femelles

Ce travail consiste à inspecter une plage plusieurs fois par semaine pendant la saison de ponte et de compter le nombre de traces de montée de tortue. A partir de la trace, il est possible de connaître l’espèce et d’évaluer s’il y a eu succès de ponte ou non.

Le comptage traces permet de compter sur un site le nombre de pontes par espèce sur la saison.

 

 

Quelques chiffres de la saison 2015 !

Près de 245 sites prospectés à l’échelle de l’archipel Guadeloupéen et des iles du nord (Saint Martin & Saint Barthélemy).

7191 suivis dont 6398 comptages de traces et 793 suivis nocturnes

1892 activités* comptabilisées de tortues imbriquées

779 activités* comptabilisées de tortues vertes

202 activités* comptabilisées de tortue Luth

*le nombre d’activité ne correspond au nombre de ponte, mais au nombre de traces pouvant être laissées par plusieurs femelles au cours de la saison !

420 tortues observées en ponte

105 nouvelles tortues baguées

188 contrôles de tortues déjà commues du RTMG

Parmi les infos recueillies par le contrôle des bagues, on retiendra :

  • Une tortue Luth observée en ponte en 2015 à Trois Rivières, baguée pour la première fois en ponte à la Grenade ;
  • Une tortue imbriquée contrôlée à plusieurs reprise en ponte en 2013 et 2015 à la Barbade, retrouvée malheureusement morte sur une plage du Moule
  • Une tortue imbriquée nommée « Caterpillar » contrôlée pour la 4ème fois, 10 ans après sa première rencontre avec les patrouilleurs du réseau

 

La coordination tient à féliciter les acteurs qui ont contribué à la réalisation de ces suivis en 2015, permettant ainsi d’enrichir la connaissance de ces espèces protégées sur les iles de l’archipel Guadeloupéen et des iles du nord.

Merci à Thomas Delhotal et Lucita Fumont pour avoir recueilli, vérifié et archivé l’ensemble des données pour 2015.