Enclos de régénération de la végétation à Anse à la Gourde ©ONF

Des enclos pour régénérer la forêt du littoral

La forêt du littoral est une véritable barrière de protection contre le vent, la houle et l’érosion des côtes. D’autre part, elle filtre les eaux affluentes dans le lagon. C’est aussi un réservoir de biodiversité. La ponte des tortues marines est dépendante de la présence de cette végétation d’arrière plage.

Pourtant certaines plages, très fréquentées, sont impactées par le piétinement, la pénétration de véhicules, la coupe de végétaux, ou encore le ratissage des feuilles. Toutes ces actions détériorent le sol et la forêt, qui ne se régénère plus et risque de disparaitre. C’est pourquoi l’Office National des Forêts, en partenariat avec le FEADER, le Conseil départemental de la Guadeloupe, l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et Guadeloupe Port Caraïbes, a installé 40 enclos sur les plages d’anse Maurice de Petit-Canal, anse à la Gourde et anse Kahouanne de Saint-François, Petite-anse de Pointe-noire et Vieux-Fort de Marie-Galante.

Ces enclos protègent la régénération naturelle, agrémentée de quelques plantations. Ils permettent à la végétation de pousser sans perturbation et de reconstituer l’écran végétal favorable à la ponte des tortues marines.

ONF – Thibaut Foch