20150910_GTMF2015_GTMF

Colloque 2015 du Groupe Tortues Marines France

Du 8 au 10 septembre 2015 a eu lieu à Paris le deuxième colloque national sur les tortues marines. Organisé par le Groupe Tortues Marines France sous la coordination du Muséum National d’Histoire Naturelle, celui-ci fait suite à la première édition de 2010. Ces rencontres ont pour but de mutualiser les savoirs et savoir-faire ayant trait à l’étude et à la protection des tortues marines sur l’ensemble du territoire national (métropole et outre-mer) en rassemblant de nombreux acteurs issus d’organismes institutionnels, associatifs ou privés.

Ce sont ainsi quelques 150 participants venus de toute la France et d’ailleurs, parmi lesquels des chercheurs, des gestionnaires et des vétérinaires, qui se sont rassemblés pour cette deuxième édition. Avec près d’une dizaine de participants, le Réseau Tortues Marines de Guadeloupe était bien représenté et a pu contribuer aux échanges sur des sujets aussi variés que la pêche, la santé des tortues ou encore l’étude des populations de tortues marines et la protection de leurs habitats.

Au fil des sessions plénières et ateliers de travail qui ont eu lieu durant ces trois jours, diverses actions du RTMG ont fait l’objet de présentations spécifiques : lutte contre les captures accidentelles par la pêche (Marie-France Bernard, Comité des pêches), mise en place de la photo-identification (Emilie Higuero, association Kap Natirel), état des lieux de la fibropapillomatose en Guadeloupe (Juliette Lainé, Association Evasion Tropicale), gestion de la pollution lumineuse (Eric Delcroix, association Titè / Antoine Chabrolle, ONCFS). Plusieurs posters ont également été affichés dans la Maison des Océans qui accueillait le colloque : bilan de suivi des populations de tortues marines des Réserves Naturelles Nationales de Petite-Terre et de Saint-Martin, suivi satellitaire des tortues vertes de l’archipel Guadeloupéen.

Outre ces communications sur les actions du RTMG, ce colloque fut surtout l’occasion de bénéficier de retours d’expérience obtenus tout autour du globe. Riches d’enseignements, ces regards croisés devraient permettre d’améliorer les pratiques de gestion, de suivi, et donc la protection des tortues marines fréquentant les eaux et plages françaises.

Thomas Delhotal – ONCFS