La tortue caouanne, une espèce régulière, mais rarement observée en Guadeloupe

La tortue caouanne Caretta caretta est l’une des cinq espèces qui côtoie les eaux territoriales de l’Archipel guadeloupéen. Cette tortue marine ne pond pas sur les plages de la Guadeloupe, elle n’est que rarement observée en mer en alimentation ou en migration. Cette espèce vit en effet au large, sur des fonds d’environ 50 m où elle se nourrit principalement de crabes et d’autres crustacés à l’aide de sa large et puissante mâchoire qui lui ont valu le sobriquet anglais de Loggerhead ou « Tête de bûcheron ». En période de reproduction, la tortue caouanne préfère les régions tempérées aux régions tropicales. Ainsi, les zones de ponte les plus proches de la Guadeloupe se trouvent en Floride.

Les tortues caouannes adultes peuvent mesurer plus d’un mètre pour près de 100 kg.

Elle se distingue des autres tortues à écailles par la présence de 5 écailles sur le coté de la carapace, alors que les tortues vertes et imbriquées que l’on retrouve régulièrement à proximité des cotes de la Guadeloupe, ne présentent que 4 écailles costales. Sa couleur orangée et sa grosse tête sont des critères de distinction de l’espèce.

Les quelques observation de tortue caouanne qui sont transmises au RTMG, le sont généralement par des marins pêcheurs professionnels qui observent occasionnellement cette espèce notamment à proximité des DCP (dispositif de concentration de poissons).

Le 24 avril 2016, une tortue caouanne adulte peu farouche a été observée en mer à une distance de 5 à 8 milles nautiques au large de Pointe Noire. Merci à l’observateur/photographe Gautier Prouvost membre de l’association de l’OMMAG pour le partage de cette observation.

Plus tristement, une jeune tortue caouanne a été découverte morte mi juin par Natacha, Valérie et Celine, bénévoles du RTMG sur le secteur du Gosier.

 

Préservation des plages de la Pointe Allègre

Située sur la commune de Sainte Rose, la Pointe Allègre est un lieu privilégié pour la promenade, offrant un magnifique panorama sur la Tête à l’anglais et l’îlet Kahouanne.

Les plages de la pointe (comme près de 150 plages en Guadeloupe) sont considérées comme des sites de pontes des tortues marines. Elles se distinguent néanmoins des autres sites car font parties des rares plages à accueillir les trois espèces de tortues qui viennent pondre en Guadeloupe.

Afin de préserver ces plages et le littoral, des enrochements ont été positionnés il y a quelques années pour interdire la circulation aux véhicules sur les plages et limiter les prélèvements de sables.

Nous rappelons que la circulation d’engins à moteur sur les plages classée en tant qu’espace naturel et le prélèvement de sable sont interdits et considérés comme des infractions au titre du code de l’environnement.

Dernièrement, certains de ces blocs avaient été volontairement déplacés, permettant à nouveau l’accès aux véhicules sur les plages.

En partenariat avec la Mairie de Sainte Rose soucieuse de la préservation de son littoral, les blocs déplacés ont été repositionnés, protégeant à nouveau la plage.

Le RTMG tient à remercier les services techniques de la mairie de Sainte Rose pour la réalisation des travaux, ainsi que Caroline de l’association Le Gaiac, qui avec les autres bénévoles, assure les suivis scientifiques et les veilles environnementales du secteur.

Avant les travaux

  Après les travaux

 

Observer la ponte des tortues marines

De mars à octobre des tortues marines viennent pondre sur les plages de Guadeloupe.

Classées en tant qu’espèces protégées, les tortues marines sont très sensible au dérangement, notamment lors qu’elles sont en activité de ponte, qui est une étape cruciale pour la survie de l’espèce.

Afin de vous permettre d’assister à cet instant privilégié qu’est l’observation de la ponte d’une tortue marine, des associations partenaires du Réseau Tortue Marines de Guadeloupe organisent pour la saison 2016 les « Nuits des tortues marines ».

Il s’agit de sorties nature pour découvrir les tortues marines et les actions à mener pour les protéger.

Vous découvrirez comment se déroule une patrouille de nuit, partirez à la recherche des traces…et vous aurez peut-être la chance de rencontrer ce mystérieux animal.

 

Participez à la sensibilisation et devenez les acteurs de la protection des tortues marines !

 

Avec l’association Le Gaiac, référente du secteur du Nord Basse Terre :

Les animations seront organisées de juin à septembre 2016.

Renseignements et inscriptions : legaiac@orange.fr

Envoyez un e-mail avec vos noms, prénoms et coordonnées ainsi que le nombre de personnes. Nous vous indiquerons les dates des animations et nous vous confirmerons votre participation rapidement. Les places sont limitées.

 

 

Avec l’association Ecolambda, référente du secteur sur Marie Galante :

Les animations seront organisées de début juin à fin septembre 2016.

Renseignements et inscriptions : Office du tourisme de Marie-Galante au +590 (0)590 97 56 51.

Nous vous indiquerons les dates des animations et nous vous confirmerons votre participation rapidement. Les places sont limitées

 

 

Lors de l’observation d’une tortue marine sur la plage, merci de respecter et de faire respecter en toutes circonstances les consignes suivantes :

  • ne pas toucher la tortue ou ses œufs ;
  • ne pas éclairer la tortue ;
  • ne pas utiliser de flash pour photographier la tortue ;
  • ne pas faire de bruit.

 

En juin, rejoignez les animations du RTMG

En juin, les acteurs du RTMG seront présents sur plusieurs évènements, rejoignez les!

 

Samedi 4 juin, de 9h à 13h, au port de Vieux-Bourg

Dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Océan, l’Ecole de la Mer animera un stand sur les tortues marines. Des conférences, projections de films et animations pédagogiques pour les enfants sont au programme.

13307352_1069543469751646_3636387849154549291_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du 9 au 11 juin 2016, à Milénis

Dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable, l’association Le Gaiac animera un stand sur les tortues marines, mais également sur les oiseaux et les iguanes. Des bénévoles de l’association vous accueilleront pour vois faire partager ces richesses faunistiques.

 

20151010_SDE_destreland_J&C Froidefond (1)

En mai, la Guadeloupe fête l’Europe!

Du 1er au 31 mai 2016, la Guadeloupe fête l’Europe. Une occasion pour mettre à l’honneur les projets soutenus par les fonds européens et les manifestations en lien avec l’Europe.
Des centaines d’événements seront organisés partout en France.

Depuis 2009, trois programmes opérationnels d’actions financés pour parti via des fonds FEDER, ont été menés par les acteurs du RTMG pour la préservation des tortues marines et leurs habitats.

 

A cette occasion, certaines associations du RTMG vous proposent les animations suivantes :

Samedi 14 mai : Découverte des sites de ponte de tortues marines en côte sous le vent le long de la trace de Machette à Bouillante, avec l’association EVASION TROPICALE.

Information sur les espèces, leur cycle de vie, les bons gestes pour préserver les tortues marines et les sites de ponte, mais aussi informations sur la forêt sèche (flore, faune), le volcanisme du site…

Ouvert aux personnes intéressées à participer aux suivis des plages et des tortues marines venant pondre en côte sous le vent (secteurs: Bouillante, Vieux Habitants, Pointe Noire, Ferry) pour la saison 2016.

Cette marche sera suivie d’une réunion d’organisation de la saison de pontes 2016 en côte sous le vent sur la plage de l’Anse à sable autour d’une collation

RDV à 16h plage de l’anse à sable à Bouillante.

 

Dimanche 15 mai : Participation de l’association KAP NATIREL à la journée d’animations pour la protection de l’environnement, organisée par la vile de Goyave.

Stands de sensibilisation et ateliers créatifs sur la plage de Sainte-Claire le dimanche 15 mai 2016 de 9 heures à 17 heures.

 

Samedi 21 mai : Découverte des sites de ponte de tortues marines en côte sous le vent le long de la trace de Machette à Bouillante, avec l’association EVASION TROPICALE.

Information sur les espèces, leur cycle de vie, les bons gestes pour préserver les tortues marines et les sites de ponte, mais aussi informations sur la forêt sèche (flore, faune), le volcanisme du site…

Tout public et bénévoles: gratuit.

Collation au coucher de soleil plage de l’anse à sable au retour de la marche.

 

Dimanche 22 mai : Les tortues marines en baie de Malendure: présentation des espèces, des suivis scientifiques menés dans la baie, des problématiques de conservation… avec l’association EVASION TROPICALE.

Au Musée Balen ka Souflé à 17h.

Tout public et bénévoles: gratuit

 

Samedi 28 mai : Découverte des sites de ponte de tortues marines en côte sous le vent le long de la trace de Machette à Bouillante, avec l’association EVASION TROPICALE.

Information sur les espèces, leur cycle de vie, les bons gestes pour préserver les tortues marines et les sites de ponte, mais aussi informations sur la forêt sèche (flore, faune), le volcanisme du site…

Ouvert au public prévoir 10 euros de participation par adulte / gratuit pour les enfants. Collation au coucher de soleil plage de l’anse à sable au retour de la marche.

 

Retrouvez l’intégralité du programme du joli mois de l’Europe 2016.

Le programme du JME 2016

Sur facebook

Plus d’infos sur le Joli mois de l’Europe : europe-guadeloupe.fr

banniere-JME-1000x250-2016

 

 

La tortue verte « CAT » rejoindra la mer ce vendredi 22 avril, plage de la Datcha au Gosier – 14H30

Soignée depuis le 27 Mars dernier au Centre de Soin des Tortues Marines de la Guadeloupe, la Tortue Verte surnommée « CAT » sera remise à la mer le vendredi 22 Avril.

Recueillie par un apnéiste à la plage des Salines, la petite tortue était emmêlée dans un filet.

Après plusieurs semaines de convalescence, elle va enfin pouvoir rejoindre son milieu naturel.

Pour l’occasion, l’Ecole de la mer en collaboration avec l’ONCFS, et l’équipe d’IGREC MER responsable du Centre de soins organisent sur la plage de la Datcha le relâcher de la tortue. Une manière de sensibiliser le public à la fragilité et à la sauvegarde de ces espèces marines protégées.

La tortue sera présentée au public avant d’être remise à l’eau.

Nous vous invitons à couvrir cet événement et à relayer l’information auprès de vos lecteurs, auditeurs et téléspectateurs en amont afin de les convier à participer à cette journée.

RV 14H30 plage de la Datcha, le Gosier, le vendredi 22 Avril 2015.

Pour tout complément d’information :

Noémie 0590 210 437 noemie@ecoledelamer.com

Antoine 0690 740 381 antoine.chabrolle@oncfs.gouv.fr

20160422_CAT

Saison de pontes 2016, c’est parti !!!

Depuis le premier mars, la saison de pontes des tortues marines en Guadeloupe a « officiellement » commencé, et s’achèvera au 31 octobre.

La tortue Luth Dermochelys coriacea, la tortue imbriquée Eretmochelys imbricata et la tortue verte Chelomydia mydas sont les trois espèces qui pondent sur nos plages, mais à différentes périodes au cours de la saison.

Comme souvent, ce sont les plages préservées de la réserve naturelle de Petite Terre qui ont accueillies les premières pontes de l’année, avec des traces de pontes de tortues vertes.

Depuis début avril, des pontes de tortues Luth ont été notées sur les plages favorables à cette espèces.

Nous attendons toujours la première ponte de tortue imbriquée. Les traces des premières femelles devraient être observées à partir de fin mai.

A raison d’une à plusieurs fois par semaines suivant les plages, les bénévoles du RTMG regroupés au sein de plusieurs associations réparties sur le territoire de l’archipel, assurent le suivi de pontes des tortues marines sur les plages.

Les bénévoles réalisent de jour des comptages des activités des tortues marines sur plus de 80 plages de Guadeloupe. Ils effectuent également des suivis nocturnes, à la recherche des femelles en ponte. Ils auront d’ailleurs peu être le plaisir de re-croiser des femelles de tortues déjà baguées. Ces personnes bénéficient d’autorisations administratives qui leur permettent de réaliser ces suivis scientifiques.

Les données recueillies permettent entre autre d’estimer la population de femelles en ponte dans notre archipel, et de suivre individuellement certaines femelles porteuses de bagues d’identification.

 

Antoine Chabrolle – ONCFS

Pour mieux comprendre le travail des bénévoles du RTMG, je vous invite à visionner le reportage d’ATV Guadeloupe réalisé début avril.

(Cliquez sur la photo pour lancer la vidéo)

Repaortage ATV avril 2016

Repas de convivialité du RTMG

Grande famille de passionnés des tortues marines, les acteurs du réseau tortues marines n’ont pas souvent l’occasion de se réunir ensemble pour partager leurs expériences et anecdotes de rencontre avec ces espèces fascinantes. Répartis sur l’ensemble du territoire, au sein des différentes associations, les bénévoles ont eu l’occasion de se réunir au cours d’une journée de convivialité organisée le 17 janvier sur la plage de Cluny.

Près de 30 passionnés venus en famille ont ainsi pu se retrouver sur cette plage dans un autre contexte que celui des suivis scientifiques qu’ils réalisent chaque année.

Après avoir partagé un repas, nous avons pu échanger sur la préservation des tortues marines en Guadeloupe et proposer certaines actions à mener en 2016, année des 25 ans de protection des tortues marines.

La coordination tient à remercier les participants pour cette belle journée de convivialité.

 

Antoine Chabrolle – ONCFS

Nouvelle étude sur les tortues verte en cours à Petite Terre

Au début du mois de décembre, une étude sur les tortues vertes (Chelonia mydas) a débuté à Petite-Terre. Elle est réalisée par Léa Lange, dans le cadre de sa deuxième année de Diplôme Universitaire de +Césure et de son master en Comportement Animal et Humain de l’Université de Rennes 1.

L’association Titè et l’ONF, co-gestionnaires de la Réserve, souhaitaient approfondir leur suivi des populations de tortues marines en alimentation présentent dans le lagon de Petite-Terre. Le protocole mis en place a été discuté entre la Réserve, l’association Titè et Eric Delcroix (chargé de mission de l’association Titè et encadrant de la stagiaire) et permettra d’étudier la fidélité des tortues marines à leur(s) site(s) d’alimentation. Les tortues vertes sont herbivores et fréquentent donc en majorité les herbiers marins au cours de la journée. L’objectif du protocole est de déterminer si les tortues vertes du lagon présentent des préférences au niveau individuel pour certaines zones du lagon. Est-ce que tel individu favorise plus telle zone du lagon plutôt qu’une autre ?

Pour cela, le lagon est prospecté régulièrement en Palme-Masque-Tuba. A chaque tortue rencontrée, sa tête et plus précisément les écailles situées sur ses joues sont photographiées. Ces écailles diffèrent d’une tortue à une autre et permettent alors une identification de l’individu. Il s’agit en fait d’un protocole de photo-identification. Lors de ces rencontres, la localisation GPS, le type de sol sur lequel la tortue est située, la taille, le sexe, le comportement au moment de la détection, la réaction à l’approche ainsi que la visibilité dans l’eau sont notés. Les données comportementales serviront à étudier l’impact que le protocole pourrait avoir sur le comportement des tortues.

En parallèle, un protocole permettant de déterminer l’effectif de la population présente dans le lagon a été optimisé à son échelle pour obtenir un résultat le plus fiable possible. Il consiste à parcourir le lagon en réalisant des transects, c’est à dire des trajets fixes partant d’un point A vers un point B, matérialisés par des flotteurs colorés. Au cours de ces transects, toutes les tortues rencontrées sont décomptées.

Enfin, un troisième et dernier protocole cherche à déterminer le degré d’impact que peuvent avoir le tourisme et les suivis scientifiques sur le comportement des tortues. Pour cela, des caméras sont disposées dans le lagon pour filmer les tortues en notre absence. Les vidéos ainsi obtenues seront ensuite comparées à des vidéos prises en notre présence.

Les résultats de ce suivi seront communiqués courant Juin 2016.

Léa Lange – TITE

Retrouvez toutes l’actualité des réserves naturelles de la Désirade et des Iles de Petite Terre

 

Elle fait son show

Une palanquée évoluant sur les tombants des ilets Pigeons ont eu le plaisir de croiser la nage d’une jeune tortue imbriquée. A leur rencontre, cette dernière se mis sur le dos, tout en continuant à nager à proximité des plongeur, avant de reprendre une position plus naturelle et de s’éloigner progressivement.

Difficile d’interpréter l’attitude de cette tortue !

Elle a en tous cas fait la joie de ses spectateurs.

D’après les plongeurs expérimentés, les cas d’observations de « nage sur le dos » de tortues marines semblent très rares.

Merci à Sophie Bedel pour le partage de ce comportement inhabituel et surprenant.

Antoine Chabrolle – ONCFS

 Ci-dessous les images extraites d’une vidéo réalisée par Damien de Fays.