Formation au suivi des pontes de tortues marines

Du 12 au 21 juin 2012, 15 membres du Réseau Tortues Marines Guadeloupe ont pu être formés au suivi scientifique des pontes de tortues marines par le coordinateur du programme. La formation s’est déroulée en 3 cycles de 3 nuits par groupe de 5 sur différentes plages de ponte de Marie-Galante. Les plages de pontes ont été arpentées matin et nuit dans la joie et la bonne humeur. Les tortues étaient au rendez-vous.

La formation a permis de donner des bases solides pour assurer le suivi et renforcer les équipes déjà actives. Les stagiaires ont pu apprendre à repérer une tortue la nuit, à l’approcher sans la déranger et à exercer différentes manipulations (baguage, mesure, prélèvement de tissu,…), mais également à réaliser un comptage traces et à interpréter les activités de ponte. 15 nouvelles personnes vont pouvoir ainsi demander leur autorisation de manipulation de tortues marines et ainsi apporter de nouvelles compétences dans les différentes équipes (l’ONCFS se chargera de transmettre les demandes auprès de la DEAL). Les personnes habilitées et expérimentées depuis plusieurs années assureront encore leur encadrement sur le terrain pour affiner et perfectionner les techniques de suivi des pontes. Il n’y a rien de tel que l’expérience pour se perfectionner et assurer un suivi tout en limitant le dérangement des tortues marines.

Une formation du même type sera proposée en 2013. Cette formation a pu être réalisée grâce au soutien financier de l’Europe, de la DEAL, de la Région et de l’ONCFS.

Eric Delcroix – ONCFS

De belles photos d’un bénévole du RTMG

Laurent SAGNIMORTE, bénévole actif du Réseau Tortues Marines, nous fait partager ses plus beaux clichés de tortues marines.

Il nous invite à découvrir son diaporama et sa galerie photos.

Bravo l’artiste!

 

Cliquez ici pour visionner le diaporama.

Pour visionner les différentes galeries, cliquez sur les liens ci-dessous :

Galerie du 31 janvier 2012

Galerie du 4 février 2012

Galerie du 5 février 2012

 

 

 

Témoignage : les tortues luth préfèrent-elles pondre en public?

Ce mardi 8 mai 2012, le public, dont de nombreux touristes,  a  eu  une surprise de taille vers midi sur Grande Anse de Deshaies . Une tortue luth de 1,47m de longueur de carapace (300 à 400 kg) est venue pondre sur la plage. Phénomène rarement observé puisque les tortues préfèrent venir la nuit. Après l’appel de personnes témoins de la scène, la gendarmerie prévient le Réseau Tortues Marines de Guadeloupe par l’intermédiaire de son coordinateur. Ce qui a permis aux bénévoles du Gaïac, association du RTMG basée à Sainte Rose et en charge du suivi des pontes de tortues marines du Nord Basse Terre, de venir sur place afin de baguer, mesurer la tortue et répondre aux nombreuses questions des personnes présentes. Durant le temps de la ponte, environ 2 heures, LUTECE, ainsi baptisée par ses admirateurs, a été régulièrement arrosée par les enfants, ravis. Moment exceptionnel qui a pris fin avec le retour à l’eau de LUTECE.

Le 11 mai, deuxième surprise : une autre tortue luth monte sur la Plage de la Perle aux environs de 17 heures ! Plus petite : 1,37m, elle étonne à nouveau un public ravi . Baptisée PERLE par les personnes présentes, elle a été également baguée et mesurée par les mêmes bénévoles du Gaïac.

Le 15 mai : nouvelle intervention  vers 18 h des bénévoles du Gaïac sur une tortue luth à Anse des Isles . Cette fois-ci, la tortue n’a pas pu pondre.

Ces montées en pleine journée sont exceptionnelles et n’avaient pas été observées depuis 2008. La tortue luth Dermochelys coriacea est la plus grande espèce de tortue. Elle est entièrement protégée, elle même, ses œufs et ses sites de ponte. L’Association le Gaïac organise des animations publiques, sur inscription, pour le suivi des pontes de tortues marines. La première animation a permis aux inscrits d’admirer une ponte de tortue luth. Pour tout contact : legaiac@orange.fr.

Merci à tous ceux qui permettent de faire circuler les informations.

Yolande Parmentier – Le Gaïac

 

L’association Le Gaïac vous invite aux « Nuits des Tortues Marines »

Comme chaque année, l’association Le Gaïac, membre du Réseau Tortues Marines de Guadeloupe, organise « Les Nuits des Tortues Marines » sur le secteur du Nord Basse-Terre. Il s’agit d’une animation tout public qui vise à découvrir les tortues marines et les actions menées par l’association en faveur de leur protection. Vous découvrirez comment se déroule une patrouille de nuit, partirez à la recherche des traces…et vous aurez peut-être la chance de rencontrer ce mystérieux animal sur la plage, nous sommes en pleine saison des pontes pour les tortues Luth ! Le premier rendez-vous est donné ce vendredi 18 mai 2012 à partir de 19 heures. Si vous souhaitez participer, merci de nous contacter pour vous inscrire, les places sont limitées. D’autres dates seront programmées, nous ne manquerons pas de vous tenir informés. Venez nous rejoindre pour connaître et protéger les tortues marines !

Cécile LallemandAssociation Le Gaïac 0690 32 22 52

PROJET ANNUEL SUR LES TORTUES MARINES POUR LES CE1 DE FONDS CACAO A CAPESTERRE-BELLE-EAU

Dans le cadre de leur projet annuel sur les tortues marines, les CE1 de Mr Deroin de l’école Léonce Minatchy à Fonds Cacao sur la commune de Capesterre-Belle-Eau ont pu participer à différentes activités grâce à l’association Kap Natirel et à l’Ecole de la Mer :

  • Lors du carnaval de l’école en février, un costume « tortue » a été confectionné en classe. Un grand succès lors du défilé dans les rues de Fonds Cacao!
  • Puis les apprentissages en classe ont commencé et ont débouché par une intervention de Sophie Bédel et Olivia Giuliani de l’association Kap Natirel.
  • Fin mars, sortie à la plage de Sainte Claire à Goyave : lâcher d’une tortue verte soignée à l’aquarium, nettoyage de la plage et réalisation de tortues avec les matériaux locaux (sable, palmes, coquillages, bois…).
  • Le 1er mai, sortie à la plage de Malendure à Bouillante : nage avec les tortues vertes en palme-masque-tuba. Un moniteur spécialisé, Antoine Maestracci de AnBaDloLa, encadrait les élèves pour qui c’était une grande première!
  • Pour finir, écriture d’un conte antillais sur les différentes espèces de tortues : « Ma tortue de coeur ».

Bref, un projet très riche et inoubliable pour les élèves comme pour leur maître!!!

 J.Deroin

Une Karet dans une mare

Le 3 avril 2012, Madame France Lise Moeson aperçoit une grosse tortue immobile dans une mare qui s’assèche proche du littoral sur la commune de Grand-Bourg (Maréchal). Cette tortue s’avère être une tortue Karet  et elle signale sa présence à plusieurs membres du Réseau Tortues Marines pour tenter de la sauver. Deux membres actifs du Réseau sur Marie-Galante,  Moïse et Monique, se rendent sur les lieux pour faire le bilan : la tortue est vivante mais il faudra mobiliser du monde pour la sortir de cette mare. Les pompiers sont sollicités et se rendent sur les lieux pour prêter main forte à cette opération de sauvetage. L’épaisseur de boue ne rend pas facile l’extraction de la tortue, toutefois elle est sortie et transportée en hamac-civière jusqu’au bord de l’eau. Après un diagnostic, la tortue semble apte à reprendre le large, baguée et accompagnée par l’ensemble de l’équipe de sauvetage, la tortue imbriquée regagne la mer.

Cette femelle Karet est probablement dans cette mare depuis plusieurs mois, elle se serait égarée après sa ponte et aurait confondu la mare qui en fin d’année 2011 était pleine d’eau, avec la mer. Le littoral ouest marie-galantais accueille plusieurs centaines de pontes par an de tortue Karet. Sur certaines portions du littoral, les tortues peuvent facilement être désorientées après la ponte car les zones agricoles, souvent inondées en saison des pluies, et les mares sont très visibles à cause de la faible épaisseur du cordon de végétation. Ces prairies humides et ces mares sont confondues avec la mer, ce sont des cas de désorientation naturelle favorisée par la dégradation du cordon de végétation.

Sur Marie-Galante, vous pouvez contacter Moïse (0690 37 17 57) ou Monique (0690 65 60 90) si vous observez une tortue en difficulté ou les pompiers (18) qui interviennent très régulièrement sur des opérations de sauvetage.

Merci à France Lise Moeson pour son appel, aux pompiers pour leur précieuse aide et efficacité et aux membres du Réseau Tortues de Marie-Galante.

 

Eric Delcroix/ONCFS/RTMG

Journée Eco-citoyenne organisée par Le Gaïac

L’association « Le Gaïac » vous invite à une journée éco-citoyenne pour la protection des tortues marines le dimanche 25 mars 2012 à partir de 8 heures sur la plage de Petit Cluny à Sainte-Rose

 

L’association Le Gaïac est membre du réseau tortues marines de Guadeloupe et assure le suivi des pontes sur le secteur du Nord Basse-Terre. Elle organise cette manifestation en partenariat avec l’association La Boule Verte, qui porte un projet de chantier d’insertion orienté vers la protection de l’environnement et la valorisation des sites naturels.

 

Au programme de la journée :

–         Découverte d’un site de pontes de tortues marines

–         Exposé sur les tortues marines et leur cycle de vie

–         Nettoyage de plage pour préserver les sites de pontes

–         Animations et jeux pour enfants

Association Le Gaiac

Remise à l’eau d’une tortue verte à Sainte-Claire

La deuxième des tortues vertes trouvées en mer le 12 février dernier a pu rejoindre la mer ce matin, sous les yeux quelque peu inquiets des enfants venus de 3 écoles (Lézarde à Petit-Bourg, Bourg de Baillif et Fonds-Cacao, CBE), sur la plage de Ste-Claire à Goyave.
Il faut dire que cette jeune patiente du centre de soins a perdu une patte avant dans le filet dans lequel elle a été découverte piégée, et qu’il était difficile pour elle d’avancer sur le sable.
Une fois dans l’eau, elle a fait preuve d’une grande agilité, laissant un sourire d’espoir sur les lèvres des élèves, des agents communaux et des représentants du Maire également présents pour assister à cette remise en liberté.
Les enfants ont ensuite entrepris de nettoyer la plage, avant un atelier « tortues en sable » et le retour dans leurs écoles respectives en début d’après-midi. Pour la plupart, le thème des tortues marines restera à l’honneur en classe jusqu’à la fin de l’année scolaire, dans le cadre de projets pédagogiques menés avec Kap Natirel ou le Parc National.

Merci à la commune de Goyave pour son accueil, aux enfants pour leurs œuvres éphémères, ainsi qu’aux enseignants et animateurs pour leur participation.

Sophie Bédel – Kap’Natirel/RTMG

Sauvetage de 2 tortues vertes (témoignage)

Olivier OETTLY et Alan LE BOUT, agents au PNG, nous font partager leur sauvetage :

« Tout commence dans le lagon de Fajou vers 12h15 alors que nous sommes en train de verbaliser un jet ski (interdit en cœur de parc).

Nous recevons un appel de Nadège GANDILHON qui nous signale la présence d’une baleine à bosse en danger dans le Petit Cul de Sac marin au large de Petit Bourg. Nous partons donc pour la zone (40  minutes de trajet) où nous cherchons avec l’Aquarium le cétacé en détresse ; apparemment elle serait prise dans un bout avec des bouées. Pendant cette recherche je vois un objet flottant non identifié d’environ un mètre de diamètre, mais nous décidons de nous concentrer sur la recherche du cétacé et laissons tomber l’ofni. Une demi-heure plus tard le bateau de l’aquarium trouve la baleine et après quelques minutes le bout avec les trois bouées est coupé. La baleine s’en va libérée de son fardeau flottant.

Nous retournons alors vers Pointe à Pitre et coup de chance malgré la mer formée j’aperçois à nouveau l’ofni, il s’agit d’un filet de pêche abandonné et enroulé sur lui même avec heureusement quelques petits flotteurs maintenant le tout en surface.

Détail qui compte puisqu’une tortue verte était piégée dans ce filet par sa nageoire avant droite, les flotteurs ont donc empêchés la noyade.

Malheureusement le filet a fait un garrot à la base de sa nageoire, le reste a nécrosé et était déjà tombé quand nous l’avons récupérée. Néanmoins très vivace nous décidons de l’amener au centre de soin basé à l’aquarium. En chemin nous croisons la gendarmerie qui a également trouvé une tortue verte qui elle était très affaiblie. Nous voilà donc avec deux spécimens dans le bateau que nous déposons quelques minutes plus tard au centre de soin. »

 Propos d’Olivier recueillis par Eric DELCROIX

 

Les deux tortues vertes sont toujours au centre de soin, le soigneur et le vétérinaire sont optimistes quant aux chances de réhabilitation des animaux et à leur remise en milieu naturel.